Micro Sieste – 3 techniques d’auto hypnose pour s’y mettre.

Version Podcast si le texte n’est pas ton truc

Tu fais partie des jaloux de Bertrand Picard qui, seul dans son ballon arrive à récupérer de l’énergie en deux-deux alors que toi tu galères à arriver au bout de ta journée sans piquer du nez ? Cet article risque de te plaire.

zzzzz

L’auto-hypnose, c’est l’art de se mettre soi-même en état hypnotique ; d’ailleurs il est bon de savoir que même en l’hypnose “normale”, c’est l’hypnotisé qui s’hypnotise lui-même, peut-être que j’en parlerai un de ces quatre. En auto-hypnose, entre mille autre choses on peut réaliser des changements soi-même sur sa psyché, ce qui est plutôt pratique – ceux qui me connaissent savent que je prône l’indépendance à tout va – et parmi ces mille autre choses possibles , on peut notamment récupérer de l’énergie. C’est pas beau la vie ? Si ? Alors c’est parti.

Alors comment que ça se passe-t-il donc cette affaire ?

Le résumé en 3 étapes :

  1. On s’installe confortablement et on demande à son inconscient 3 trucs :
    • De partir en état hypnotique pendant X minutes. (Remplace X par la durée de ton choix). Pour te rassurer mets un réveil de cette durée + 5 minutes, mais tu verras, ton inconscient est un geek du timing.
    • De récupérer de l’énergie, du calme, du zen, pendant ces X minutes – fais ta liste de courses ici.
    • De revenir en état de veille au bout de ces X minutes en se sentant plein d’énergie et prêt à continuer la journée.
  2. La deuxième étape, c’est de partir en état hypnotique, et pour cela on va pouvoir utiliser les techniques que je présenterai par la suite, ce que l’on appelle les inductions. Il y en aura 3 pour que tu puisses avoir le choix. Une fois dedans – c’est à dire dès que tu commences à déconnecter – tu laisses ton inconscient faire.
  3. Revenir dans le réel pour continuer la journée. Sauf si tu as prévu de dormir après, bien sûr, la tu commences ta nuit.

Comme promis, on va passer ensemble 3 techniques en revue pour ralentir ses ondes cérébrales et laisser notre inconscient nous fournir ce regain d’énergie tant désiré, ce qui te permettra d’accomplir le point 2. J’espère que tu suis.

go go go
  • Technique #1 : un grand classique de l’auto hypnose pour commencer, la spirale sensorielle. Plusieurs versions existant de cette induction, en voici un exemple qui marche bien :
    • On prend une position confortable, les yeux ouverts, et on identifie depuis l’endroit où l’on se trouve 3 choses que l’on peut voir réellement (plafond, fenêtre…) – 3 choses que l’on peut entendre (vent, bruits dans la rue…) puis 3 choses que l’on peut ressentir (poids du corps dans le lit, température…).
    • Idem avec 2 choses – différentes du tour précédent.
    • Idem avec 1 chose – encore différente, tu as compris.
    • les yeux fermés : 1 chose que l’on peut imaginer voir, entendre, ressentir. Ex : j’imagine voir la mer, entendre une mouette qui passe, sentir le vent sur ma peau…
    • Idem avec 2.
    • Idem avec 3.
    • Si on sent qu’on n’est pas assez “barré”, on revient au départ et on recommence.
  • Technique #2 : technique de la table de 2. Celle-la, elle plaît aux matheux en général. Et pour les autres ? Ben elle est deux fois plus efficace…
    • Les yeux fermés on commence par respirer tranquillement de plus en plus profondément, en pensant au chiffre 1 sur l’expiration. Tu peux tester d’inspirer sur 4 secondes et d’expirer sur 7 secondes.
    • Tu fais quelques cycles de respirations, 6 c’est bien par exemple.
    • Ensuite, à chaque nouvelle expiration, tu multiplies par 2 ton résultat. A la première ça donne donc… 2.
    • Puis 4…
    • Puis 8…
    • Etc. jusqu’à ce que ta conscience lâche. Je te promets, ça arrivera. Si ta conscience revient, tu recommences depuis le départ.
    • C’est tout.
  • Technique #3 : fermer les yeux au ralenti. Eh oui, on n’a pas dit que ce serait forcément compliqué ; tu veux dormir ? Ben ferme les yeux banane. Cette technique est très simple et terriblement efficace une fois qu’on a “senti” le truc.
    • Il s’agit de partir les yeux ouverts et de commencer à les fermer millimètre par millimètre, incrément par incrément.
    • …jusqu’à ce qu’ils soient fermés complètement.
    • A noter que quelle que soit ta vitesse de fermeture, divise la encore par 2 à chaque incrément.
    • En général, un tour suffit pour être dans les choux, mais si ce n’est pas le cas, on repart les yeux ouverts et on recommence.

Allez y a plus qu’à expérimenter maintenant ! Je ne vais pas te mentir, il faut parfois plusieurs tentatives pour arriver sur résultat voulu, alors on s’accroche et on persévère ! Tout vient à point. Oui tout.

Si tu veux d’autres inductions, histoire de varier les plaisirs, j’ai pondu un petit guide détaillant notamment 50 techniques d’auto hypnose et méditation, tu devrais y trouver ton bonheur. Je te souhaite un bon dodo express et te dis à bientôt.

Cédric

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *