hypnose pour maigrir

Hypnose pour Maigrir, ça marche ?

Aujourd’hui on va s’attaquer à une problématique de poids – c’est le cas de le dire. Elle compte parmi les demandes les plus courantes en Hypnose et PNL, et les idées reçues à son sujet sont nombreuses. Eh oui aujourd’hui on parle de l’hypnose pour perdre du poids ; alors, arnaque ou pas ?

Alors la réponse courte : oui… et non. Ah oui, super on est bien avancé te diras-tu peut-être. Attends, je t’explique.

Je sais que certaines et certains seront déçu-e-s mais quand on s’attaque à cette problématique, il n’y a rien de magique, du moins pas systématiquement (régulièrement certaines envies disparaissent en effet magiquement mais je ne vais pas utiliser cet effet de manche pour t’embrouiller).

Si quelqu’un vous garantit une perte de poids immédiate en une séance et sans effort, je demande à le rencontrer ; cette personne doit d’ailleurs être mondialement célèbre. Ah on ne la connait pas ? CQFD.

Il y a néanmoins de bons résultats quand quelques conditions sont réunies :

  • On est motivé à reprendre sa santé en main sur le long terme. Patience, parfois la perte ne s’amorce qu’après plusieurs semaines…
  • On ne s’attend pas à des résultats magiques en une seule séance.
  • On est prêt à changer certaines habitudes si elles ne sont pas en ligne avec l’objectif.
  • Pas d’obstacles « structurels » ; dans ce cas, il convient de discuter de ce qu’il est possible de faire ou d’améliorer. Se parler c’est toujours une bonne idée.

Concernant l’efficacité, il n’y a pas de règles mais on constate généralement une perte moyenne de 2 kilos par mois. Le nombre de séances se situent entre 4 et 6, avec une fréquence mensuelle. Ah oui c’est un budget, moins que l’anneau gastrique toutefois.

Ok mais ça marche comment, comment ça se passe ? Tout ça tout ça quoi.

Mouais, j’attends de voir.

En général dans l’approche que j’utilise pour ce sujet, on passe par 5 phases / domaines – l’ordre pouvant varier, les liens se faisant souvent naturellement :

  1. La détermination de l’objectif :
    • fondamentale dans toute démarche de changement, elle permet d’affiner ses besoins et de commencer à focaliser son cerveau. Je ferai un article sur le sujet mais si tu veux déjà en savoir plus, voici ce que j’avais écrit sur le sujet il y a quelques temps : https://www.linkedin.com/pulse/pnlise-ton-entreprise-1-la-détermination-dobjectif-cedric-lebigre/
    • On en profiter pour corriger le langage : « perdre du poids » on oublie par exemple, car dans la vie, qui a envie de perdre quelque chose ? Notre inconscient a du mal avec les formulations négatives – non ne pense SURTOUT pas à un singe vert – alors on se détend et on s’adapte quoi.
    • On évalue les risques aux changements, ce qu’on appelle l’écologie : en effet on veille à s’assurer que la situation ne sera pas pire après le changement opéré, ou que les comportements problématiques – s’il y en a – ne se transforme pas en autre chose de pas plus génial.
    • Durant cette conversation très interactive, de nombreuses prises de conscience ont en général lieu, et certaines choses commencent déjà à bouger. Dans de nombreuses problématiques cette discussion est en soi résolutoire.
  2. Les croyances : Examinons cette phrase : « dans ma famille on est tous bien portants tu sais. » 2 croyances s’y sont cachées, sauras-tu les reconnaitre ? Bingo, les voila :
    • « dans ma famille on est tous… » alors oui évidemment, à quoi bon essayer de changer…
    • en surpoids = bien portant. Ah oui vraiment ?
    • Les croyances conditionnent une grande partie de notre façon de voir le monde ; l’idée ici est donc de virer celles qui sont limitantes pour les remplacer par d’autres plus adaptées, par exemple ; je peux m’affirmer en tant qu’individu et être en bonne santé avec l’apparence physique qui me convient.
  3. Les pulsions : il arrive parfois qu’il y ait des aliments qu’on aimerait éviter, ou que l’on souhaiterait consommer moins. Ce n’est pas faute d’essayer mais ce paquet de gâteaux est tellement tentant, ou bien ce camembert roti… Toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé est purement intentionnelle. La PNL nous offre des outils terriblement efficaces pour se débarrasser de ces pulsions, en déprogrammant les déclencheurs et/ou en agissant directement sur la représentation que l’on a de l’objet du désir. Ajoute des asticots dans ce camembert et tu vas sentir la différence.
  4. Le métabolisme : notre métabolisme fonctionne à une certaine vitesse, il « consomme » une certaine quantité d’énergie donnée, un peu comme une voiture. Par des suggestions hypnotiques, il est possible d’agir sur ce métabolisme, pour l’accélérer ou le ralentir – ici on visera l’accélération – pour brûler d’avantage de combustible et accélérer la descente.
  5. L’estime de soi : souvent sous-jacente dans les questions d’acceptation de soi, le manque d’estime de soi est un pilier que l’on travaille à chaque séance, de manière plus ou moins explicite. Savant mélange de la confiance en soi, de l’image de soi, et de l’amour de soi, une bonne estime de soi permet d’avancer plus sereinement vers l’atteinte de son objectif.
  6. J’ai dit 5 donc cette liste se termine ici.

Le programme est dense, j’avoue – si tu pensais n’avoir aucun effort à fournir c’est raté, en tout cas avec moi, car la détermination est de mise. Rassure-toi en général, ça se passe bien. Si si.

Voilà, je vais m’arrêter là, en espérant que ces lignes t’auront donné quelques éléments de réponse, et si tu as d’autres questions, tu sais ce qu’il te reste à faire. Idem si tu as décidé que c’était le moment.

Où que tu sois, quoi que tu fasses, mes meilleures vibes en ta direction et si tu veux le point de vue d’une spécialiste sur le sujet, tu peux faire un tour chez Superbanane où on parle naturopathie avec brio : http://www.superbanane.fr/perte-poids-regime/

Cédric.

Note : l’hypnose et la PNL sont des techniques efficaces mais cela n’empêche pas d’aller consulter son médecin favori pour lui demander son avis.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *